Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Masters

Vous êtes ici : Accueil UFR Psycho > Masters 2016-2020 > Mention Psychologie > Parcours Psychologie de la Socialisation – Développement et Travail


Présentation

Présentation Métiers et devenir Contenus Modalités d’accès 
(Entrée en M2)
 Contacts
 

Flyer de présentation du Master Psychologie de la socialisation - développement et travail: ICI [PDF - 337 Ko]

Présentation générale

Public visé et passerelles
. La formation de niveau Master s’adresse à des étudiants diplômés d’une licence de psychologie qui souhaitent s’orienter vers la recherche en psychologie du développement ou en psychologie sociale, du travail et des organisations. A l’issue du M1, les étudiants pourront poser leur candidature à l’entrée en M2 de cette formation et/ou à celle d’un Master à visée professionnelle de Psychologie du Développement de l’Enfant et de l’Adolescent (PDEA), de Psychologie Sociale, du Travail et des Organisations (PSTO) ou de Psychologie de l’Accompagnement Professionnel (PAP).

Rattachement du Master PS-DT à la mention Psychologie du fait de son ancrage dans deux sous-disciplines qui ont chacune leur spécificité et une relative autonomie : Psychologie du Développement et Psychologie Sociale, du Travail et des Organisations.

Rattachement de la formation aux deux Départements de Psychologie du développement et de Psychologie sociale, du travail et des organisations au sein de l’UFR de psychologie.

Adossement Recherche :

Le Master Psychologie de la Socialisation-Développement et Travail est adossé au Laboratoire « Psychologie de la Socialisation – Développement et Travail » (EA 1697). Il propose une formation à la recherche articulée aux axes de recherche des 3 équipes du Laboratoire au sein desquelles seront accueillis les étudiants en fonction de leur spécialisation :

  • Equipe 1 : « Psychologie sociale du travail et des organisations. Interdépendance des milieux de vie »
  • Equipe 2 : « Psychologie du développement de la personne, cultures et lien social »
  • Equipe 3 : « Psychologie du développement et de l’éducation familiale et scolaire »

Objectifs scientifiques et professionnels

La formation est porteuse d’une perspective scientifique originale qui articule une approche psychosociale et une approche développementale des phénomènes de socialisation et qui soutient une conception de la socialisation active, parce que plurielle et conflictuelle.

L’objectif central est la formation à la recherche, plus particulièrement à l’analyse des problématiques de la socialisation des personnes tout au long de la vie et dans une pluralité de milieux de vie et de sphères d’activités : familles, lieux d’accueil et de loisirs, institutions scolaires et éducatives, organisations de travail, relations amicales, sociabilités associatives, formation... Les recherches du Laboratoire PS-DT poursuivent et approfondissent l’étude des processus de construction réciproque des changements individuels et des changements sociaux à l’œuvre dans les différentes phases et situations de la socialisation des individus tout au long de leur existence.

Les changements sociaux supposent la mobilisation de processus psychologiques, de même que les changements personnels ont pour moteurs des transformations qui se produisent, simultanément et concurremment, dans les différents champs et institutions de socialisation des individus. Les recherches menées visent à élaborer un modèle théorique de la socialisation/personnalisation qui considère que les activités des sujets, dès la petite enfance et durant toute la vie, ne résultent pas seulement de normes, de prescriptions, de codes exogènes et de leurs changements, mais qu’elles sont construites et signifiées par les sujets, en interaction avec autrui, comme des réponses aux conflits et tensions que suscite en eux leur appartenance à une pluralité de structures et de formations sociales. Ces réponses mobilisatrices de processus cognitifs, socio-affectifs, axiologiques, constituent et qualifient les activités de personnalisation des sujets. Ces activités recouvrent ainsi les tentatives des sujets pour objectiver et s’approprier les informations, les savoirs, les valeurs, les conditions de leur insertion à venir, pour réguler ou dépasser les incompatibilités de leurs engagements dans les différents temps et milieux d’éducation et de socialisation, pour inventer de nouvelles coordinations entre eux et donner sens à leur trajectoire d’existence. Elles trouvent appuis et/ou obstacles dans les collectifs auxquels participent les sujets, de même qu’elles sont susceptibles de contribuer au changement social via ces mêmes collectifs.

Le parcours proposé vise la formation de chercheurs capables :

  • d’apporter une contribution originale et de haut niveau aux controverses et avancées scientifiques dans les champs de la psychologie du développement et de la psychologie sociale, du travail et des organisations ;
  • de concevoir et de développer des recherches qui sont à la fois ancrées dans des problématiques sociétales actuelles, enrichissent des modèles théoriques de la socialisation et offrent des appuis pour le développement de nouvelles pratiques sociales en matière d’éducation et de formation, d’accompagnement des trajectoires professionnelles, d’évaluation des dispositifs d’insertion, de promotion de la santé au travail et de la créativité organisationnelle ; 
  • de développer une réflexion sur la posture du chercheur et sur les enjeux éthiques et sociaux de la pratique de la recherche ;
  • de participer à l’élaboration et à la diffusion des connaissances à travers des publications dans des revues de référence aux niveaux national et international ;
  • de participer activement à la vie collective et institutionnelle d’une unité de recherche et de s’insérer dans des réseaux de recherche nationaux et internationaux ;
  • de développer enfin des collaborations avec des chercheurs d’autres disciplines et des acteurs de terrain concernés par les problématiques de socialisation en différents contextes.

Connaissances et compétences attendues :

  • Construction d’une démarche de recherche qui intègre une réflexion épistémologique et éthique sur la pratique du chercheur.
  • Mise en perspective critique de divers modèles de la socialisation, maîtrise des concepts et formalisation d’une problématique de recherche.
  • Actualisation des connaissances sur l’avancée des travaux nationaux et internationaux dans les champs sous-disciplinaires de la psychologie du développement et de la psychologie sociale, du travail et des organisations.
  • Connaissance et analyse des contextes politiques, institutionnels et sociaux dans lesquels se développent les pratiques de socialisation des personnes.
  • Maîtrise des outils méthodologiques et techniques de recueil et d’analyse des données.
  • Réalisation de recherches bibliographiques.
  • Communication scientifique et rédaction d’articles. 

Ouverture nationale et internationale :

La formation bénéficie du rayonnement et de l’attractivité académique du laboratoire sur lequel elle est adossée, ce qui se traduit notamment par l’accueil de doctorants et post-doctorants étrangers, l’encadrement de thèses en cotutelle ou en codirection (avec l’USSH  de Hanoi au Vietnam et l’Université Laval à Québec), l’accueil de professeurs étrangers (Universités de Bologne et de Trento en Italie, de Lausanne en Suisse, de San Sebastian en Espagne, de Louvain et de Liège en Belgique, de Montréal, Université du Québec en Outaouais, Trois-Rivières, Laval au Québec, de Constantine en Algérie, Université Royale de Phnom Penh au Cambodge, Université de Lomé au Togo...).

Dans le champ de la psychologie du développement : participation aux réseaux nationaux et internationaux (RIFREQ (Réseau International Francophone de Recherche) et EARA (European Association of Research in Adolescence)), organisation de congrès internationaux de l’AIFREF (Association Internationale de Formation et de Recherche en Education Familiale), du RIPSYDEVE (Réseau Interuniversitaire de Psychologie du Développement et de l’Education) et de Journées d’études internationales.

Dans le champ de la psychologie du travail et des organisations : implication du laboratoire dans les réseaux nationaux (Réseau de Psychologie du Travail et des Organisations (RPTO), Association Française de Psychologie du Travail et des Organisations (AFPTO) et internationaux (Association Internationale de Psychologie du Travail de Langue Française (AIPTLF), RPTO-Sud avec le Vietnam et l’Afrique de l’Ouest, création et pilotage d’un réseau international pyrénéen de recherche sur le Genre et Travail (RESPYRGET) réunissant 5 universités françaises et espagnoles, participation à des recherches internationales (sur le « rapport au travail » dans le cadre de la Chaire UNESCO « Conseil et orientation tout au long de la vie » ; sur le New Public Management et le sens du travail en Espagne et en Amérique latine...).

Liens avec l’Ecole Doctorale CLESCO (Comportement, Langage, Education, Socialisation, Cognition) : informations sur le doctorat, les bourses d’étude, la mobilité internationale... Participation des étudiants de diverses disciplines aux Journées d’étude et conférences.

Insertion au plan local dans deux structures fédératives de recherche: la Structure Fédérative de Recherche (SFR) « Apprentissage, Enseignement et Formation » - L’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) de Toulouse et l’Institut Fédératif d’Etudes et de Recherche Interdisciplinaire Santé-Société (IFERISS, Toulouse), dans le cadre desquelles les équipes du laboratoire développent des collaborations scientifiques auxquelles les étudiants du Master  peuvent être associés durant leur stage d’équipe.

Partenariat avec les terrains professionnels :

La formation bénéficie des apports des partenaires  professionnels :

  • impliqués depuis plusieurs années dans les recherches des équipes du Laboratoire Psychologie de la Socialisation-Développement et Travail;
  • intervenant dans les enseignements mutualisés entre les trois Masters 2 professionnels relevant des deux champs sous-disciplinaires : Psychologie du Développement de l’Enfant et de l’Adolescent (PDEA), Psychologie Sociale du Travail et des Organisations (PSTO) et Psychologie de l’Accompagnement Professionnel (PAP) ;
  • relevant des terrains professionnels d’exercice de certains étudiants (salariés) ;
  • participant, au titre des personnalités extérieures issues du monde socioprofessionnel, aux Conseils des deux Départements de Psychologie du développement d’une part, et de Psychologie Sociale, du Travail et des Organisations d’autre part, auxquels cette formation est rattachée.

Equipe pédagogique
Equipe pédagogique permanente :
  • 6 Professeurs et 16 Maîtres de conférences, membres du laboratoire PS-DT. 16ème section du CNU
  • Autres enseignants-chercheurs de l’UFR de psychologie intervenant dans les modules d’enseignement mutualisés, PAST et professionnels
Cette équipe est complétée par :
  • Les Professeurs invités
  • Les enseignants-chercheurs partenaires du Laboratoire dans le cadre de projets de coopération et de réseaux de recherche aux plans national et international
Télécharger la liste des membres de l'équipe pédagogique ici [PDF - 65 Ko]

Pilotage de la formation

Le pilotage de la formation est assuré par le Conseil du Laboratoire Psychologie de la Socialisation-Développement et Travail, en charge des grandes orientations de recherche et de la politique de formation doctorale. Ce Conseil est composé des membres permanents suivants : la Directrice du laboratoire, les deux  coresponsables de la formation de Master PS-DT, les 3 responsables des équipes internes au laboratoire, 1 enseignant-chercheur représentant de chaque équipe, 2 représentants élus des doctorants.

Organisation du Conseil de Perfectionnement

La formation s’appuie sur l’existence d’un conseil de perfectionnement qui sera composé par :

  • les deux coresponsables de la formation.
  • 1 représentant étudiant dans chacune des spécialités (psychologie du développement et psychologie sociale, du travail et des organisations) ;
  • la directrice du Laboratoire PS-DT et les trois responsables des équipes du laboratoire dans lesquelles les étudiants sont accueillis.
  • 2 personnalités extérieures représentant le monde socioprofessionnel.
Ce conseil procède à un réexamen régulier de la formation pour apporter les améliorations et évolutions nécessaires. Ce travail s’appuie sur les données collectées relatives au suivi et au devenir des étudiants, les taux de poursuite en doctorat (données de l’Observatoire de la Vie Etudiante (OVE)), ainsi que sur les données d’évaluation disponibles.

rédigé par Franck Amadieu

mise à jour le 30 novembre 2016


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page

 

Vers page d'accueil de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées